Historique

historiquebis

Emmaüs 54 fait partie du mouvement Emmaüs, fondé par l’abbé Pierre.

 

 Histoire d’Emmaüs

Le mouvement Emmaüs a été fondé par l’Abbé Pierre, en 1949 il trouve sa maison trop grande pour lui seul et décide d’héberger des gens sans abris dans des petites installations qu’il appelle Emmaüs (emmaüs vient de l’hébreu « peuple méprisé »). La naissance du mouvement est due à une femme – Lucie Coutraz, secrétaire qui lui permettra de donner une gestion au mouvement- et au hasard d’une rencontre : celle de l’abbé Pierre, alors député du Mouvement Républicain Populaire et de Georges Legay, un ancien bagnard dont la vie est totalement bouleversée.
Désespéré, alors qu’il monte sur le rebord d’un pont, l’abbé Pierre le sauve de l’autolyse et lui redonne la volonté de vivre, il dira: « Je ne peux pas t’aider, je n’ai rien à te donner. Mais toi, tu peux m’aider à aider les autres ». Legay devient alors premier compagnon d’Emmaüs. Il fabriqua de petites maisons de fortune: de petits rassemblements venants de tout horizon se forment autour d’Emmaüs. L’abbé Pierre donna ses indemnités à sa cause, il fut parfois forcé à mendier pour aider ses compagnons, mais ces derniers refusèrent son action, estimant qu’ils doivent tous pouvoir conserver leur dignité. C’est alors qu’ils eurent l’idée de faire la biffe (tri dans les déchetteries), c’est ainsi qu’est née l’idée de récupération.

 

En 1954, un hiver particulièrement rude frappe la France et parmi les morts, une femme avec son bébé sans abris. Ce cas isolé bouleversa vivement l’abbé Pierre, il lança alors son célèbre appel à « l’Insurrection de la Bonté » afin qu’une mobilisation se forme pour laisser entrer chez soi les gens dans le besoins. Il reçut un accueil très favorable.

 

Emmaüs 54:

quelques dates clés:

1988: installation à Lunéville

1990: Mont-sur-Meurthe : activité de ramassage et vente

2006: ouverture d’un chantier d’insertion

2010: octroi du magasin de Vandœuvre-lès-Nancy